• Prise en charge de la personne agée

    AMBULANCIER
    HOSPITALIER

    AMBULANCE HOSPITALIÈRE

     La personne âgée

    Espace membre bienfaiteur

          

                             U.N.A.H.     Union nationale des ambulanciers hospitaliers

     

     

    3/ PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE AGEE :

     

    3.1. Les Traumatismes les plus fréquents 

    3.1.1. Les chutes 

    Des sujets de plus de 65 ans et la moitié de ceux de plus de 85 ans font au moins une chute voir plus par an. C’est un facteur d’entrée dans la dépendance (40% entrent en institution, 12 000 décès en France / an dus aux chutes).

    Elle peut être la conséquence d’une perte de l’équilibre (diminution des mécanismes d’adaptation), d’une affectation aiguë, d’un effet indésirable d’un médicament (somnolence, hypotension) ou  c’est un appel à l’aide.

    La marche est une activité rythmique, motrice automatique qui demande un apprentissage dès l’enfance.

    Facteurs de risques :

    - Neurologiques : Maladie de Parkinson

    - Neuromusculaire : Artériopathie, A.V.C. myasthénie

    - Ostéo- articulaires : atteintes articulaires chevilles, pieds…Cyphose, arthrose cervicale

    -         Autres :visuelles comme la Cataracte, le glaucome,

    -                      une diminution de l’adaptation à l’effort

    -                      la dénutrition,…

    Facteurs précipitants :

                   Intrinsèque :

    - Hypotension orthostatique

    - Accident Vasculaire Cérébral.

    - Problèmes métaboliques (hypoglycémie, hyponatrémie)

                   Extrinsèque :  

    - Environnementaux : habitat mal adapté, sol mouillé, objets mal rangés, chaises bancales, tapis, port de chaussures inadaptées maintenant insuffisamment le pied , le chat sur le sol faisant obstacle...

    Les conséquences de la chute :

    - fracture du fémur : fracture du col souvent (6 à 8%)

    -Pour les plus graves :

    . l’immobilisation peut faire perdre  les réflexes acquis

    . peur de remarcher =>  perte d’autonomie (peur aussi de la famille que la personne âgée retombe).

    Haut de page

    3.2.Confusion et Démences 

    Le syndrome démentiel est un état d’altération progressive et irréversible des fonctions cognitives.

    ils existent des démences  dégénératives corticales :

    - maladie d’Alzheimer

    - démences fronto temporale

    des démences dégénératives sous corticales, et des démences vasculaires

    La démence est souvent la 1ère cause d’admission en institution

    Haut de page

    3.2.1 Modification au grand âge 

    Modification macroscopiques :

    -         le poids du cerveau diminue de 2% par décennie après la cinquantaine Þ atrophie corticale qui prédomine au niveau frontal et temporal

    Histologie :

    - Les neurones ne se renouvellent pas

    - Les plaques séniles (débris de neurone) augmentent avec l’âge

    Modifications Vasculaires :

    -La circulation cérébrale est préservée en priorité quelque soit l’état circulatoire général

    Les Performances Intellectuelles :

    - Conservées :

    . l’Intelligence globale

    . la Capacité à comparer avec des expériences antérieures

    . la Créativité artistique

    - Diminuées :

    . la Vitesse d’exécution et de réponse

    . La mémoire d’acquisition ou d’apprentissage

    . le Raisonnement inductif

    Importance du contexte psychoaffectif, culturel et sensoriel 

    => à Un  Niveau d’éducation élevé maintient les performances intellectuelles (intérêt pour la lecture, les nouveautés….)

    => à Contexte psychoaffectif : la famille est importante car il y a diminution des relations sociales

    => à Contexte sensoriel : diminution vue et audition

    Haut de page

    3.2.2. Confusion mentale 

    Elle n’est pas spécifique de la personne âgée mais celle-ci est plus fragile.

    La Cause est souvent: un deuil, une hospitalisation, un contexte douloureux.

    Tableau clinique :

    - soudaineté

    - Vigilance  altérée (somnolence)

    - Humeur : anxiété, incompréhension

    - Langage troublé : recherche des mots

     Traitement :

                       Recherche biologique (type hyponatrémie….) + examens     complémentaire(épilepsie fronto temporale).

    Conduite à tenir avec le sujet atteint de confusion mentale:

    - Calmer et rassurer

    - Éviter le bruit, l’agitation, la panique

    - Lui parler en le nommant

    - Se présenter en le nommant

    - Le regarder en face

    - Ton de voix calme et rassurant

    - Expliquer la situation

    - Ne pas attacher

    Haut de page

    3.2.3. La maladie d’Alzheimer 

          60% des démences en Europe, découverte par Alois Alzheimer en 1906.

         Elle est caractérisée par une perte neuronale surtout au niveau du cortex temporal, des dégénérescences neurofibrillaires et des plaques séniles en grand nombre (protéines…).

    L’acétylcholine est le neuromédiateur le plus diminué dans cette maladie.

                   Signes cliniques :

    . Troubles intellectuels portant sur la mémoire, les fonctions exécutives, le langage, la cognition , les praxies.

     Généralement  en 1er troubles de la  mémoire sur les faits récents, puis sur les faits anciens ; ensuite des modifications du comportement (perte d’initiative, état dépressif) apparaissent avec un retentissement sur la vie quotidienne.

    Puis  1°/ Désorientation temporo spatiale

      2°/ Trouble de la  fonction exécutive = ne plus planifier le retour en bus…

        3°/ Trouble du  langage, oubli des mots ou aphasie…

        4°/ Troubles praxiques

            5°/ Trouble gnosiques :

    Pas d’atteinte de la vigilance et de la motricité au début

    6°/ Trouble de l’humeur = changement de caractère, agressivité…

    Il y a différents stades de la maladie : un stade léger, un stade moyen puis un stade sévère. La maladie d’Alzheimer peut entraîner au dernier stade  comme « un oubli de soi, un oubli de survivre ».

    le traitement :

     Il est médicamenteux : anticholynesthérase (blocage de l’enzyme dégradant l’acétylcholine) ex : Aricept, Exelon, dans les 1er stades, il ne guérit pas mais ralentit le processus.

    La Prise en charge ne se limite pas au traitement symptomatique et médicamenteux des troubles de la mémoire. Il existe un risque important que l’entourage prive le malade de toute activité par honte et crainte ou par peur que la personne ne se fasse mal Þ déperdition de ce qu’il reste d’autonomie.

    Conduite à tenir 

    Maintenir un bon état physique :

    - Encourager la marche par des promenades quotidiennes

    - Stimuler la pratique d’activités quotidiennes : cuisine, vaisselle, bricolage : le surveiller ou le guider

    -  maintenir la notion de plaisir

    - Maintenir une vie sociale

     

    Des groupes peuvent suppléer la famille :

    - Groupe de stimulation de la mémoire

    - Prise en charge par un orthophoniste

    - Atelier d’expression artistique

    - Musicothérapie

    - Contact avec des animaux de compagnie

                       Il est essentiel de prendre en compte la famille dans la maladie d'Alzheimer.

     

    Les États Dépressifs :

    Ne pas confondre avec la démence mais ces deux pathologies peuvent être intriquées.

     

    Quelques signes identiques avec la maladie de Parkinson :

    - Dévalorisation

    - Pessimisme

    - Idée suicidaire

    - Trouble sommeil, appétit….

    En parallèle des traitements médicamenteux , il est important d’améliorer la revalorisation de la personne.  Quelquefois on réalise de la sismothérapie (électrochocs).

    Haut de page

    3.2.4. la maladie de Parkinson 

    Maladie neurologique fréquente affectant plutôt l’homme que la femme autour de la 60ème année .

    C’est un syndrome de déficience de la voie dopaminergique.

    Pose 3 problèmes :

    - Pronostique avec la sévérité du handicap

    - Thérapeutique : fluctuation et efficacité variable dans le temps ;les effets secondaires du traitement sont importants.

    -         50% des parkinsoniens graves présentent une démence type Alzheimer

     signes cliniques :

    - l’Akinésie = perte du ballant des bras à la marche, rétro pulsion

    - l’Hypertonie = rigidité cède par « à coups », l’écriture devient illisible, la démarche devient hésitante lors d’obstacle.

    - Le tremblement = au repos, s’exagère quand il y a une émotion surtout à la main (mouvement d’émiettement)

    - Les troubles thymiques et du comportement = le patient est dépressif avec pleurs

     traitement :

    - La L.Dopa => les effets thérapeutiques diminuent avec l’évolution de la maladie

    -         d’autres substances permettent la diminution du tremblement mais peuvent aggraver les troubles confusionnels (anticholinergique).

                                Tous droits réservés © Agnès Seccall, 2003 CESU 34

    Haut de page                                                                                                                                                                                                         Page suivante

    <script language="JavaScript1.1"> </script>

    Webmestre : Eric

    © U.N.A.H. France
    Tous droits réservés
    Mentions légales

    Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

     Accueil  Historique  Contact   Métier  Législation  FAQ  Hygiène Manutention  Transports handicapés  Humour   Plan du site  Nous contacter   Boutique


  • Commentaires

    1
    visiteur_Steve
    Mardi 29 Avril 2008 à 00:07
    http://paypalphentermine.blogspot.com http://overnightphenterminenorx.blogspot.com http://overnightcodphentermine.blogspot.com http://overnightusphentermine.blogspot.com http://overnightphentermineorder.blogspot.com http://overnightphenterminebrand.blogspot.com http://overnightcodphentermine.blogspot.com http://overnightphenterminebrand.blogspot.com http://originalphenterminebuy.blogspot.com http://originalphenterminebuy.blogspot.com
    http://overnightphenterminebrand.blogspot.com
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :